Quels sont les principes de la permaculture ?

Plus qu’une nouvelle approche de jardinage, la permaculture représente une vraie philosophie de vie dans laquelle les microorganismes, les plantes, les êtres humains, les insectes ainsi que les animaux cohabitent harmonieusement dans un environnement autonome, équilibre et sain.

Sera abordée dans le présent article, la permaculture dans son intégralité ! Suivez-nous donc pour en savoir plus !

Qu’est-ce que la permaculture et quels sont ses principes ?

Cette dernière représente une technique de culture globale et systémique qui utilise des savoirs traditionnels et des principes d’écologie afin de refonder un écosystème naturel dans :

  • Sa diversité
  • Sa résilience (capacité à revenir après une modifications à son état initial)
  • Sa stabilité
  • Sa durabilité.

Ce concept, également qualifié d’écomimétisme ou encore de biomimétisme, s’inspire du fonctionnement de la nature. Trois piliers éthiques sont suivis dans l’approche de la permaculture, à savoir :

  • Redistibuer les surplus et crée l’abondance
  • Prendre soin des humains (des autres et de soi)
  • Prendre soin de la terre

Ce concept tiendrait compte des biodiversités de chaque système. Son ambition est assez simple étant donné que sa vocation principale est d’assurer la mise en place d’une production agricole respectueuse des êtres vivants, écologique, durable et économe en termes d’énergie.

Quelle est l’utilité de la permaculture ?

Créer un jardin en permaculture permettrait en premier lieu de pourvoir aux besoins de l’être humain. En effet, son but principal est la production de légumes et de fruits nutritifs et sains, et ce, tout en respectant l’écosystème ainsi que la nature.

Le potager est généralement la partie du jardin qui intéresse le plus les individus à la recherche de pratiques respectueuses de l’environnement, d’autonomie et d’alimentation saine.

Créer un jardin en permaculture permettra aussi à son détenteur d’améliorer l’environnement, et ce, par :

  • L’enrichissement de la terre
  • La création d’habitats destinés aux insectes utiles ainsi qu’à la faune
  • Le développement de la biodiversité.

La pratique de la permaculture

La permaculture est une conception à la fois design et éthique prenant en considération l’écosystème dans son intégralité. Elle est de plus en plus appliquée en agriculture, car elle respecte aussi bien l’écologie que l’être humain.

La création de butte

Pour créer une butte en permaculture, il faut en premier lieu créer une zone de terre surélevée, par rapport au sol, d’une vingtaine de cm, puis placer les plantes de manière à ce que les grandes pousses créent de l’ombre aux petites qui sont généralement vulnérables face au soleil.

Il faut regrouper, dans les mêmes buttes, les plantes dotées du même besoin en engrais et en eau et penser aux plantes agissant comme des insecticides. Il est nécessaire de développer des relations entre les buttes et les plantes.

Pour empêcher les mauvaises herbes de proliférer, il faudra étaler du paillis, composter et prendre soin de l’arrosage.

Comment choisir le support de culture en permaculture ?

Il est nécessaire de bien choisir son support de culture afin d’économiser de l’énergie, du temps et éviter toute forme d’échec dû à un support de culture inadapté.

Le sol

Le sol ne doit pas être laissé nu et doit être vivant (matière organique, micro organismes, vers de terre, etc.). Il faut toujours veiller à garder une certaine humidité en utilisant du paillage ou mulch.

Le mulch peut lui-même être vivant étant donné sa composition en une grande densité de plantation et en espèces couvre sol. Il est également possible qu’il soit végétal (bois broyé, paillis, etc.) ou minéral (ardoise, pierre, etc.).

La bonne association des plantes

Pour éviter la monoculture, il est important de faire des associations positives de plantes sur une même parcelle. Du fait qu’ils interagissent de manière vertueuse, on cultive généralement ensemble les plantations d’ornement, les petits arbres fruitiers, les fleurs comestibles, les herbes ainsi que les légumes.

L’eau

L’eau doit être au maximum recyclée dans un jardin en permaculture. Sont généralement utilisés des barils de récupération d’eau dans les descentes de gouttière. Le principal avantage avec cette méthide est que l’eau de pluie contient plusieurs nutriments très importants pour les plantes.

L’eau est non seulement nécessaire parce qu’elle attire la faune dans un jardin, mais également, car elle maintient l’hydratation des plantes et du sol.

Découvrir plus d’articles :
– Les caractéristiques et la préservation des pommiers, cliquez-ici
– Les bienfaits de la permaculture dans nos espaces verts, cliquez-ici
– Explorer la permaculture pour une croissance éco-responsable, cliquez-ici