Comment bien entretenir une haie ?

Les haies figurent parmi les principaux aménagements à réaliser dans un jardin. Elles s’insèrent très aisément dans un environnement existant, et ce, grâce à leur composition entièrement végétale. Suivez-nous pour plus de renseignements sur le sujet !

Qu’est-ce qu’une haie ?

Les haies représentent une structure linéaire végétale qui associe des plantes poussant librement. On y retrouve des arbrisseaux, des arbustes ainsi que des arbres. Elles forment soit une clôture pour une habitation ou constituent un abri pour une flore spécifique ou une faune locale.

Ce type de plantation est moins répandu dans les régions dont le sol est pauvre et acide ou soumis aux vents littoraux et aux embruns.

Elles sont donc remplacées dans ces régions par des murets de pierre plus ou moins végétalisés grâce à des techniques de palissage, de plessage ou même de treillage.

Quels sont les types de haies ?

Haies libres

Les haies libres sont les haies bocagères. Elles sont généralement peu taillées et formées par différentes essences de plantes. Ainsi, on y retrouve une diversité de formes et de couleurs.

Haies fleuries

Les haies fleuries se composent d’arbres variés et d’arbustes dotés d’une floraison. Elles permettent d’avoir des fleurs pratiquement à longueur d’année, et ce, dans le but :

  • De parfumer le jardin
  • D’offrir du pollen et du nectar aux butineuses quand les fleurs sont rares
  • D’obtenir une haie ornementale en toutes saisons

Autres types de haies

Haie variées et haies monospécifiques

Contrairement aux haies monospécifiques (une seule espèce végétale), les haies variées sont composées de plusieurs espèces.

Haies persistantes et haies mixtes

Les haies d’arbustes et d’arbres au feuillage persistant forment le type de haie brise-vue le plus efficace. En effet, elles sont constituées d’une masse de feuille colorée et dense à longueur d’année. Elles forment en plus un refuge en hiver pour la faune et les oiseaux du jardin.

Haies fruitières

Composées d’arbustes et d’arbres fruitiers ou à baies, elles sont esthétiques et permettent d’intégrer les fruitiers dans les jardins d’une petite surface.

Conseils pour planter et bien entretenir une haie de jardin

La haie devrait être plantée au minimum à 50 cm de la clôture lorsqu’elle la double, et ce, pour laisser les racines s’étaler et les ramures se développer. Une distance de 80 cm à un mètre est plus préférable lorsque l’on a l’espace nécessaire.

Afin de subvenir aux besoins des plantes, la concentration d’arbustes sur une faible portion de terrain nécessite un sol assez riche. Afin de l’enrichir, il peut être nécessaire d’effectuer un apport de composte 5 mois en moyenne avant de procéder à la plantation. L’apport peut ensuite être renouvelé chaque année, à moins qu’un paillis organique (broyat de déchets végétaux, tontes de gazon, feuilles mortes) couvre le pied des haies.

Un piquetage est recommandé pour planter sans se tromper d’utilsier un cordeau et des piquets. Cela permet de savoir où planter chaque essence et à quelle distance.

Utiliser un paillage organique pour couvrir le sol après la plantation empêchera la concurrence des plantes adventices et permettra de préserver la haire de la sécheresse.

Quels sont les avantages et comment entretenir des haies de jardin ?

Les haies protègent le sol de l’érosion et forment un réel brise-vent. Les plantes et les arbres les composant absorbent l’humidité et apportent, grâce à l’humus des feuilles mortes, de la fertilité.

Leur entretien doit être réalisé de manière régulière afin de favoriser leur pérennité et leur croissance.

En fonction de vos besoin, il peut être nécessaire de tailler la haie dès la première année. Par exemple, la haie feuillue pousse tout au long de l’année, mais beaucoup plus à la fin de l’été et du printemps. Il est donc recommandé de la tailler en octobre et en avril, soit deux fois par an.