Comment entretenir une plante grimpante ?

Les plantes grimpantes figurent parmi les végétaux les plus intéressants dans un jardin. Pour la plupart, elles ne requièrent que très peu d’entretien, voire pas du tout. Elles peuvent vivre de nombreuses années et poussent en général, sur un petit espace, de manière très rapide. Suivez-nous pour plus d’informations sur le sujet !

Quelles sortes de plantes grimpantes ?

Une plante grimpante est une plante dotée de tiges qui poussent en grimpant sur un support. Deux grands groupes existent :

  • Les plantes grimpantes ligneuses
  • Les plantes grimpantes herbacées

Les plantes grimpantes ligneuses

Une plante grimpante ligneuse va former de la lignine, c’est-à-dire des tiges assez robustes et dures. Les nouvelles pousses souples se transforment chaque année en pousses rigides et servent de support à celles de l’année qui suit.

Ce type de plante grimpante peut avoir un feuillage qui persiste et qui ne tombe pas en saison hivernale ou bien un feuillage en caduc (le contraire du premier). On peut retrouver dans cette catégorie de plantes grimpantes ligneuses :

  • La passiflore
  • La glycine
  • La vignes
  • Le chèvrefeuille
  • Le kiwaï
  • Le kiwi
  • Etc.

Les plantes grimpantes herbacées

Deux sous-catégories existent dans ce groupe, nous retrouvons notamment :

  • Les annuelles : elles disparaissent totalement lorsque vient l’hiver. Il faudra donc racheter un plant chaque année ou bien faire uen bouture ou un semis.
  • Les vivaces : la partie souterraine est la seule partie qui perdure quand vient l’hiver. Toutes les autres dont les feuilles, les fleurs et les tiges (parties aériennes) vont mourir.

Entretien d’une plante grimpante

Une plante grimpante doit être plantée à 20 cm environ d’un support tel qu’une clôture ou un arbre, et ce, dans un large trou rempli de gravier et de terreau. Elle doit par contre être plantée à 40 cm en moyenne du mur d’une habitation, car elle va faire de l’ombre.

Il s’agira par la suite d’attacher la tige principale ainsi que les tiges secondaires au support et de l’arroser de manière abondante. Il faudra procéder tous les 2 à 3 jours au contrôle de la plante et attacher la tige principale au fur et à mesure qu’elle grandit.

Les attaches peuvent être retirées dès lors que la plante est assez solide pour croître par elle-même. Il faut parfois retirer des tiges et tailler la plante pour guider la direction qu’elle doit prendre.

Comment cultiver une plante grimpante ?

Une plante grimpante peut se cultiver en pleine terre ou en pots. Elle est donc pratique aussi bien pour :

  • Les jardins
  • Les terrasses
  • Les balcons

Pour favoriser la reprise des racines, cette dernière est en général plantée au printemps ou en automne. Il est à noter que certains types nécessitent deux à trois années pour arriver à une taille normale et quatre années en moyenne pour la floraison.

Quelques espèces telles que le rosier grimpant, le lierre, le chèvrefeuille, la clématite, ou encore la glycine résistent très bien à toutes les températures, alors que d’autres telles que le bougainvillier requièrent d’être placées dans des serres pour leur bonne croissance.

Les plantes grimpantes : les caractéristiques

Les plantes grimpantes sont dotées de différentes méthodes pour grimper en fonction de leurs espèces :

  • Le jasmin, la glycine, le chèvrefeuille et les ipomées peuvent enrouler leurs tiges autour d’un support.
  • L’hortensia grimpant ou le lierre peuvent accrocher leurs tiges par eux-mêmes.
  • Le roser grimpant utilise des épines.
  • Les vignes vierges utilisent des vrilles produisant des ventouses qui peuvent très solidement s’attacher à un support.

Autres caractéristiques

Quelques espèces de plante grimpante telles que l’espèce Pieris philyreifolia se caractérisent par des arbustes pouvant grimper sans utiliser d’épines, ni de racines. Leurs tiges sont dirigées vers une fissure qui se situe dans l’écorce des arbres. Ainsi, elles adoptent un profil plat jusqu’à ce que leurs feuilles et branches émergent au sommet de l’arbre.

L’espèce Lygodium est une autre espèce de fougères grimpantes dont les feuilles grimpent et non pas les tiges. Les feuilles n’arrêtent pas de pousser pouvant former des bosquets.

Découvrir plus d’articles :
– Découvrir les bienfaits du chèvrefeuille, cliquez-ici
– La beauté et les bienfaits de la Passiflore, cliquez-ici
– La glycine, une plante grimpante qui éblouit, cliquez-ici
– Les multiples avantages de planter un kumquat, cliquez-ici
– Les effets bénéfiques de la lavande pour le corps, cliquez-ici
– À la rencontre du pommier originaire du Kazakhstan, cliquez-ici