Feijoa : tout savoir sur le goyavier du Brésil, de la plantation à la récolte

fleur feijoa

Le feijoa, également connu sous le nom de goyavier du Brésil, est un fruit exotique fascinant qui gagne en popularité auprès des amateurs de jardinage et des gourmets. Originaire d’Amérique du Sud, cet arbuste à feuilles persistantes offre des fruits savoureux et parfumés, rappelant un mélange de goyave, d’ananas et de fraise.

Découverte du feijoa : origines et caractéristiques

Le feijoa, fruit exotique aux multiples facettes, mérite une exploration approfondie. Découvrons ensemble son histoire, ses caractéristiques botaniques et ses bienfaits nutritionnels pour mieux comprendre et apprécier ce fruit fascinant.

Histoire et provenance du goyavier du Brésil

Le feijoa, ou Acca sellowiana, est originaire des hauts plateaux d’Amérique du Sud, principalement du sud du Brésil, de l’Uruguay, du Paraguay et du nord de l’Argentine. Découvert au 19ème siècle par le botaniste allemand Friedrich Sellow, ce fruit a été introduit en Europe au début du 20ème siècle. Aujourd’hui, il est cultivé dans diverses régions du monde au climat tempéré, notamment en Nouvelle-Zélande, en Californie et dans le sud de la France.

Description botanique et variétés populaires

Le feijoa est un arbuste ou petit arbre à feuillage persistant pouvant atteindre 3 à 5 mètres de hauteur. Ses feuilles sont ovales, vert foncé sur le dessus et argentées en dessous. Les fleurs, très décoratives, sont rouge vif avec de longues étamines. Le fruit, de forme ovale, mesure environ 5 à 8 cm de long et possède une peau verte et rugueuse. La chair est translucide, crémeuse et parsemée de minuscules graines comestibles.

Parmi les variétés les plus populaires, on trouve :

  • Mammoth : fruits de grande taille et à saveur douce
  • Triumph : variété autofertile à fruits moyens et savoureux
  • Apollo : fruits de taille moyenne à chair juteuse et parfumée

Propriétés nutritionnelles et bienfaits pour la santé

Le feijoa est un fruit aux nombreuses vertus nutritionnelles. Riche en vitamine C, il contient également des fibres, des minéraux (potassium, magnésium) et des antioxydants. Ses bienfaits pour la santé incluent :

  1. Renforcement du système immunitaire grâce à sa teneur élevée en vitamine C
  2. Amélioration de la digestion grâce à ses fibres
  3. Propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes
  4. Contribution à la santé cardiovasculaire

De plus, le goyavier du Brésil est peu calorique, ce qui en fait un allié de choix pour une alimentation équilibrée.

fleurs et feuilles goyavier du bresil

La culture du feijoa : de la plantation à l’entretien

La culture du feijoa peut être une expérience gratifiante pour les jardiniers amateurs et expérimentés. Bien que cet arbuste fruitier soit relativement facile à cultiver, il nécessite certaines conditions spécifiques et des soins appropriés pour prospérer et produire des fruits de qualité. Examinons les étapes essentielles de la culture du goyavier du Brésil, de la plantation à l’entretien.

Conditions idéales de culture : climat et sol

Le feijoa préfère un climat tempéré à subtropical, avec des hivers doux et des étés chauds mais pas excessivement secs. Il peut tolérer des températures allant jusqu’à -10°C, mais il est préférable de le protéger des gelées sévères. En termes de sol, le goyavier du Brésil s’adapte à différents types, mais il privilégie un sol bien drainé, légèrement acide à neutre (pH 6,0 à 7,0), riche en matière organique. Une exposition ensoleillée à mi-ombragée est idéale pour favoriser la floraison et la fructification.

Techniques de plantation et multiplication du Feijoa

La plantation du feijoa se fait généralement au printemps ou à l’automne. Creusez un trou deux fois plus large que la motte et ajoutez du compost. Placez le plant à la même profondeur que dans son conteneur d’origine et arrosez abondamment. Pour la multiplication, le bouturage est la méthode la plus courante. Prélevez des boutures semi-ligneuses de 10 à 15 cm en été. Il est ensuite nécessaire de retirer les feuilles inférieures et de planter les tiges dans un mélange de terreau et de sable. Maintenez le substrat humide jusqu’à l’enracinement.

Soins et entretien du goyavier du Brésil tout au long de l’année

L’entretien du feijoa comprend plusieurs aspects essentiels. L’arrosage doit être régulier, surtout pendant les périodes sèches et chaudes, mais évitez l’excès d’eau. Une fertilisation annuelle au printemps avec un engrais équilibré favorisera la croissance et la production de fruits. La taille n’est nécessaire. Elle peut cependant servir à maintenir la forme souhaitée ou éliminer les branches mortes ou malades. Surveillez les ravageurs potentiels comme les pucerons ou les cochenilles, et traitez si nécessaire avec des méthodes biologiques. Enfin, un paillage au pied de l’arbre permettra de conserver au maximum l’humidité du sol. Il permettra également de limiter la croissance des mauvaises herbes.

fruits du feijoa goyavier du bresil

La récolte du feijoa : quand et comment procéder

La récolte du feijoa est une étape cruciale pour profiter pleinement de ses fruits délicieux. Il est important de bien identifier les signes de maturité et de procéder à la cueillette avec soin pour préserver la qualité des fruits.

Signes de maturité et période de récolte du goyavier du Brésil

La maturité des feijoas se reconnaît à plusieurs signes distinctifs. Les fruits sont généralement prêts à être récoltés lorsqu’ils se détachent facilement de l’arbre ou tombent naturellement au sol. La couleur de la peau passe d’un vert foncé à un vert plus clair, parfois légèrement jaunâtre. Une légère pression du doigt sur le fruit doit laisser une petite empreinte qui disparaît rapidement. L’odeur caractéristique du goyavier du Brésil devient plus prononcée à maturité.

La période de récolte varie selon les régions et les variétés, mais elle s’étend généralement de septembre à novembre dans l’hémisphère nord, et de mars à mai dans l’hémisphère sud. Il est recommandé de récolter régulièrement, tous les 2 à 3 jours, car tous les fruits ne mûrissent pas en même temps.

Méthodes de cueillette et précautions

Pour cueillir les feijoas, plusieurs méthodes sont possibles :

  1. La cueillette manuelle : saisissez délicatement le fruit et exercez une légère torsion. S’il est mûr, il se détachera facilement.
  2. La récolte au sol : ramassez les fruits tombés naturellement, en veillant à les récupérer rapidement pour éviter qu’ils ne s’abîment.
  3. L’utilisation d’un filet : Placez un filet sous l’arbre pour récupérer les fruits qui tombent.

Quelle que soit la méthode choisie, manipulez les fruits avec précaution pour éviter les meurtrissures. Évitez de tirer sur les fruits qui résistent, car ils ne sont probablement pas encore mûrs.

Conservation et stockage des fruits du Feijoa

Une fois récoltés, les fruits du goyavier du Brésil se conservent relativement bien. À température ambiante, ils peuvent être gardés 3 à 5 jours. Pour une conservation plus longue, placez-les au réfrigérateur dans un sac en plastique perforé ou dans le bac à légumes. Ils se conserveront ainsi jusqu’à 2 semaines.

Pour une conservation à long terme, il est possible de congeler la pulpe de feijoa. Coupez les fruits en deux, évidez la chair à la cuillère et congelez-la dans des sacs ou des contenants hermétiques. La pulpe congelée se conserve jusqu’à 6 mois et peut être utilisée pour des smoothies, des desserts ou des confitures.

Utilisations culinaires et autres applications du feijoa

Le feijoa est un fruit polyvalent qui offre de nombreuses possibilités culinaires et autres applications intéressantes. Sa saveur unique et ses propriétés nutritionnelles en font un ingrédient apprécié dans diverses préparations, tandis que ses qualités esthétiques lui confèrent un intérêt ornemental.

Consommation fraîche et recettes savoureuses du goyavier du Brésil

Le feijoa peut être consommé frais, simplement coupé en deux et dégusté à la cuillère. Sa chair crémeuse et parfumée se prête également à de nombreuses recettes :

  • Smoothies et jus : mélangez la pulpe de goyavier du Brésil avec d’autres fruits pour obtenir des boissons rafraîchissantes.
  • Salades de fruits : ajoutez des morceaux de feijoa à vos salades pour une touche exotique.
  • Desserts : incorporez le fruit dans des gâteaux, tartes, crumbles ou mousses.
  • Confitures et gelées : la pectine naturelle du goyavier du Brésil en fait un excellent choix pour les confitures.
  • Sorbets et glaces : utilisez la pulpe pour créer des desserts glacés originaux.

Transformation et produits dérivés

Le feijoa peut être transformé en divers produits dérivés, élargissant ainsi ses possibilités d’utilisation :

  • Compotes et purées : idéales pour accompagner des viandes ou comme base pour des sauces.
  • Sirops et liqueurs : le goyavier du Brésil peut être utilisé pour aromatiser des boissons alcoolisées ou non.
  • Fruits séchés : une fois déshydraté, le feijoa devient un en-cas savoureux et nutritif.
  • Vinaigres aromatisés : infusez du vinaigre avec des goyaviers du Brésil pour obtenir une saveur unique.
  • Chutney et condiments : associez le feijoa à des épices pour créer des accompagnements originaux.

Utilisations ornementales et autres usages

Au-delà de ses applications culinaires, le goyavier du Brésil présente d’autres intérêts :

  • Plante ornementale : son feuillage persistant et ses fleurs spectaculaires en font un bel arbuste décoratif.
  • Haie fruitière : plantez plusieurs feijoas en ligne pour créer une haie productive et esthétique.
  • Aromathérapie : l’huile essentielle de goyavier du Brésil est utilisée pour ses propriétés apaisantes et son parfum agréable.
  • Cosmétique : la pulpe de feijoa peut être incorporée dans des masques ou des crèmes pour ses propriétés hydratantes.
  • Alimentation animale : les fruits tombés peuvent être donnés aux animaux de la ferme comme complément alimentaire.

En explorant ces différentes utilisations, vous pourrez tirer le meilleur parti de vos goyaviers du Brésil et apprécier pleinement les qualités de ce fruit polyvalent.

Découvrir plus d’articles :
– Le pommier à travers les âges, cliquez-ici
– Le cerisier, roi des arbres fruitiers, cliquez-ici
– L’art de produire des olives de qualité, cliquez-ici
– Guide pratique de la taille de l’abricotier, cliquez-ici
– Le kumquat, un agrume exotique facile à cultive, cliquez-ici
– Secrets pour accélérer la croissance des abricots, cliquez-ici
– L’arbousier, trésor méconnu de la flore méditerranéenne, cliquez-ici
– Le Malus sieversii, l’ancêtre sauvage du pommier moderne, cliquez-ici
– Techniques de taille du pommier pour maximiser sa production, cliquez-ici